Les bienfaits du yoga

Que peut-on attendre d’une pratique personnelle du yoga ?

 

Commençons par les objectifs. Le yoga est connu pour ses bienfaits sur la santé et le confort qu’il donne au corps, et à celui qui l’habite. Il est également connu comme méthode d’efficacité personnelle, nous en voulons pour preuve les multiples sportifs de haut niveau ou aux artistes qui l’utilisent. Enfin comme démarche spirituelle, bien que ce dernier point soit de loin le moins présent dans les écoles de yoga.

 

Bienfaits sur la santé


Aujourd’hui le yoga est reconnu par une bonne part du corps médical et de ses utilisateurs comme une méthode intéressante, tant en préventif qu’en curatif, de beaucoup de maladies qui nous affectent couramment dans nos vies de citadins stressés et pollués. Son champ d’application est donc assez vaste, retenons : l’ensemble de troubles nerveux, spasmophilie, stress, angoisses, troubles du sommeil, allergies, asthme, problèmes ostéo-articulaires, certaines affections du système nerveux comme sclérose en plaque, troubles oculaires, troubles circulatoires, certaines hyper tensions, certains dysfonctionnements cardiaques, maux de tête, troubles respiratoires ou liés à la respiration. Il donne tonicité et souplesse au système musculaire. C’est aussi une méthode qui permet de rester jeune, cela se voit chez ceux qui en font régulièrement, et sans doute de vivre plus longtemps. Il peut faire sienne la maxime « bon pied, bon œil ».

 

Méthode d’efficacité personnelle


La gestion de « la machine humaine », tant physique que psychique, se fait par la pensée et la respiration, deux terrains pour les quels le yoga propose des techniques pertinentes. La concentration permet d’obtenir la maîtrise des pensées et de l’attention. La respiration permet de gérer les émotions et les énergies. Les postures entretiennent la souplesse et le dynamisme du corps. Notre mental est l’espace dans lequel se trame le déroulement de notre vie. Selon que nos pensées sont positives ou négatives les évènements de notre vie suivent de la même façon. Il en va jusqu’à la durée de notre vie qui peut être affectée par nos pensées et notre respiration. Si l’on est lucide on s’aperçoit que rien ne se fait sans nous, même si c’est parfois à notre insu. Ce constat est positif car il dévoile que nous pouvons diriger notre vie, notre devenir, si nous pouvons être maître de nos pensées et de nos souffles, c’est notre part de liberté.

Les textes anciens du yoga disent que l’être humain dépend des fonctionnements qui régissent l’espèce humaine ainsi que des héritages génétiques et des héritages karmiques liés à sa propre naissance. Sans dire pour autant que toutes les trajectoires des vies sont tracées dès le départ, il souligne les fortes influences que nous subissons tout en montrant les moyens de s’en libérer. Ces moyens sont la maîtrise de la pensée et de la respiration.

 

Une démarche spirituelle


Que veut dire cette expression ? La spiritualité est-elle liée à la religion ? Nous pouvons répondre sans hésitation« non ». Nous sommes même tenté de dire l’inverse et aussi que ce qui caractérise la spiritualité est le contraire de ce qui définit les religions dans la réalité. Une démarche spirituelle n’est pas comme dans les religions classiques une voie asservie aux croyances et aux dogmes. Non, c’est juste le contraire. C’est une recherche libre et impertinente de ce que l’on est au plus profond de soi, tant au niveau de la conscience que de l’énergie, c’est un point de vue qui définit l’appartenance de l’humain à l’univers plus au niveau de l’esprit que de la matière. L’esprit est la part « divine » de l’humain et le corps son véhicule sacré pour traverser l’existence, champ d’expériences dans lequel il doit découvrir qui il est. Ainsi, pour définir la spiritualité, pourrions-nous reprendre l’oracle de Delphes « connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux ».

Un yoga complet propose donc ces trois axes avec des techniques efficaces et intenses pour le corps, la respiration et la concentration.

Christian Tikhomiroff