Les postures–Asana

La légende affirme qu’il y a 8 400 000 postures. Les sages en retiennent 84 importantes et 32 très importantes, ces derniers chiffres paraissent plus réalistes… Voici une liste des 32 (une liste parmi d’autres car chaque école a la sienne) :

 

Il n’y a pas une façon unique et universelle de faire les postures
chaque école a pour ainsi dire la sienne, et les appellations
varient d’une école à l’autre.

 

Les postures sont le premier membre du hatha-yoga, la première marche de ce périple vers la connaissance et la maîtrise de soi.

Elles ont deux fonctions :

 Assurer la souplesse, la santé et la longévité du corps. Positionner la structure énergétique à chaque fois de façon différente, créant ainsi dans chaque cas un diagramme original dans lequel vont circuler les souffles et les énergies, dynamisant tel ou tel aspect de la structure énergétique, et par conséquence du corps.

Ainsi telle posture va stimuler plutôt tel ou tel chakra, telle ou telle énergie et aura par conséquence un effet sur les organes internes, les états affectifs, les comportements, les pensées, etc. reliés à ce chakra.

 

Action sur la souplesse, la santé et la longévité

 

Il est bien connu que la stimulation et l’entretien de certaines parties et certains fonctionnements du corps assurent santé et longévité.

Parallèlement on peut noter que la maladie et le vieillissement créent des troubles ou des dysfonctionnements dans le corps.

Ainsi quand on avance en âge, le corps se tasse, l’équilibre devient aléatoire, la souplesse particulièrement celle du bassin et des hanches  est  moins bonne, etc.

Autant de points sur lesquels l’influence des postures est étonnamment efficace.

On sait également que  dans le temps  la pression atmosphérique crée des stases veineuses dans les organes internes, produisant une hypotonie néfaste. Les postures inversées remédient à ce problème et stimulent en permanence les organes internes, le système immunitaire et la détente. Les postures stimulent l’énergie vitale et sexuelle, l’endurance, la résistance.

 

Positionner la structure énergétique


Chaque attitude du corps est un diagramme original qui va faire circuler les énergies d’une façon qui lui sera propre.

Ce diagramme est soit construit, dans le cas des postures par exemple, soit aléatoire, tenue ordinaire du corps dans la vie. 

Ainsi quand je vais me tenir avec rigueur dans une posture, les énergies circulent bien, se régénèrent, régénèrent  le corps,  rendent les pensées plus légères.

Mais quand je vais laisser mon corps s’avachir inconsciemment le soir dans le canapé il y a peu de chance qu’elles circulent si bien, que mes pensées soient légères et que ma colonne vertébrale ne finisse pas par me faire mal…

 

Méthodologie

Pour être efficaces, les postures doivent être associées au souffle, aux gestes, aux contractions, aux mantra et aux visualisations. 

Il ne s’agit pas simplement de se détendre dans une posture, encore faut-il y faire circuler les énergies et faire chauffer la marmite…

Les postures peuvent être gardées de deux ou trois minutes à plusieurs dizaines de minutes, cela dépend de la posture et de l’objectif.

Ainsi peut-on envisager de faire de la respiration durant vingt ou trente minutes dans vrikshâsana qui est la posture de l’arbre… dès qu’on la maîtrise suffisamment…

L’enchaînement des postures se fait en fonction du niveau énergétique et non par rapport au niveau physiologique, c’est à dire par rapport aux chakras qu’elles stimulent et selon un principe montant.  Ainsi on commence par une posture concernant le chakra de la base, puis celui du pubis, puis celui du ventre, etc. Les postures concernant les canaux d’énergie (nâdî) se feront soit avant, soit après.