Yoga et Sport

 "Préparation mentale et physique dans le sport pour tous"

 La préparation sportive, en dehors de l'entraînement spécifique à la discipline, exige aujourd'hui de prendre en compte la globalité de l'individu. C'est ce que je vous propose ! 

 De nombreux athlètes l'ont compris : pilote de formule 1, tennisman, rugbyman, skieur, basketteur, apnéiste, sport de combat, etc.

 Toutes les techniques du hatha yoga sont applicables à l'entraînement des sportifs, que l'on soit professionnel ou amateur, il s'agit de performances à réaliser,... 

Grâce à une pratique régulière, le sportif pourra donner le meilleur de lui-même au moment crucial.

 Les effets positifs des techniques sont ressentis, non seulement dans le domaine sportif, mais également dans la vie privée et dans le monde du travail.

 La médiatisation du sport est de plus en plus importante, la présence de l'argent dans certains sports, mettent de plus en plus de pression sur le sportif... Il ne s'agit plus seulement de gagner des médailles...

 Cette méthode est un moyen rapide et efficace au service du sportif pour améliorer ses performances. 

Elles touchent à l'ensemble de la structure de l'individu et permettent une optimisation du physique, du mental et de l'énergie.

 Des sports comme l'athlétisme, le cyclisme, la natation, les sports de combat, etc. L'athlète doit être capable de se motiver, de gérer son stress et ses émotions par lui-même.

 Une préparation sportive incluant diverses techniques spécifiques, permet l'apprentissage de l'autonomie dans l'entraînement mais donne aussi les moyens de trouver la concentration et la combativité à l'intérieur de soi.

 Le hatha yoga propose des techniques de groupe. Il permet, par des respirations et des visualisations de renforcer la cohésion d'une équipe. Le groupe obtient une forte identité, une vrai personnalité. Purgée de ses émotions parasites, cette entité dotée d'une réelle puissance forme un bloc uni lors des compétitions.

 L'utilisation de formules sonores aide également à créer un esprit de corps, comme c'est le cas pour les All-Black. 

La préparation des sports de haut niveau et amateur, en dehors de l'entraînement spécifique à leur discipline, exige aujourd'hui de prendre en compte la globalité de l'individu et permet au sportif d'obtenir une meilleur association entre le plan physique et le plan mental.

 La discipline personnelle, la maîtrise de soi, et la combativité indispensable au sportif de haut niveau et amateur, sont aiguisée.

 

 

"Les techniques du hatha yoga agissent sur" 

 La sensibilité interne de son propre organisme (apprentissage des mouvements...), la fluidité des mouvements, la mémorisation des séquences sportives, la qualité et la régularité du sommeil et la capacité à gérer le stress.

 Le physique :Afficher l’image source

  • Respiration, souplesse, énergie,   
  • puissance physique,
  • récupération après l'effort.

  Le mental :

  • Combativité, fureur et motivation,
  • confiance en soi, concentration et attention,
  • sérénité. 

"Ce que nous pensons le physique le réalise fidèlement"

Le hatha yoga part du principe fondamentale que l'homme ne fonctionne pas uniquement sur le plan du corps physique, mais également sur le plan énergétique et sur le plan mental. 

L'ensemble de ces trois plans agissent l'un sur l'autre. Le plan physique étant le plus "faible", le plan mental le plus "fort".

 De ce principe sont issues de nombreuses techniques :

 Posture, respiration, concentration, etc. qui permettent au sportif d'obtenir rapidement une amélioration de ses performances. L'intégration de ces pratiques dans l'entraînement du sportif, permet...

D'intervenir directement sur :  

  • La capacité de concentration et d'attention, Boxe 
  • la puissance physique et l'énergie,
  • la capacité de récupération après l'effort,
  • la motivation et la combativité,
  • la confiance en soi et en ses potentiels,
  • l'intégration de son schéma corporel,
  • la gestion du seuil de douleur.

 

"le physique est puissant, mais le mental est tout puissant"

 Le travail physique, technique, tactique est indispensable. Mais, est-ce suffisant pour gagner ? Lors d'une course, la différence entre le premier et le second "voire le quatrième" n'est que de quelques centième de secondes ou dixième. Sur un match souvent un seul point fait la différence... 

C'est le force mentale, la véritable envie de gagner, la fureur de vaincre qui nous vient du fond des tripes, l'hyper concentration, la lucidité et le relâchement qui font la différence.

 "Qualité que le yoga permet de travailler et de renforcer"

 Combativité :

La combativité lors d'une compétition, la détermination et la pugnacité sont des qualités qui favorisent la performance et permettent la victoire. 

Mais mal gérées, elles peuvent se retourner contre l'athlète. Les techniques du yoga permettent, par le biais des postures et de la respiration, d'activé, de renforcer ces qualités de combativité et de détermination. 

Grâce à ces techniques, le sportif sera apte, en toute lucidité et sans crispation, à chevaucher ces énergies, et à les mettre à son service pour gagner.

 Confiance en soi :

 La confiance en soi est indispensable dans la vie de tous les jours, comme dans la compétition sportive. Le yoga avec ses techniques agissant sur la souplesse et l’harmonie du corps permet de limiter les blessures.

Les techniques de souffle nettoient et réactualisent les peurs et les doutes internes. Les émotions sont maîtrisées et au service du sportif.

Avec le yoga, le doute n’a plus sa place, les éléments extérieurs négatifs n’ont plus d’influences sur le sportif. Une seule certitude : il va gagner.

 Concentration et attention : 

 La concentration, facteur déterminant de la performance, se révèle être une habileté qui se travaille. Améliorer ses capacités d’attention et de concentration avant et pendant une compétition est un objectif prioritaire.

La concentration permet de faire abstraction des éléments extérieurs et de rester présent, lucide sur l’aspect technique et tactique de la compétition.

Les techniques oculaires du yoga associées à des souffles particuliers, permettent de renforcer cette concentration, mais aussi d’acquérir de l’endurance dans la concentration.

 

La préparation physique générale des techniques du yoga, permette une adaptation et un gain de force spécifique adapté aux contraintes de la discipline sportive.

L’intégration régulière de posture dans un entraînement personnel permet d’individualiser le travail physique et d’accélérer les progrès spécifiques, le transfert se faisant de façon quasi-immédiate.

 Souplesse et prévention articulaire : 

 Les techniques du yoga permettent un travail homogène sur l’ensemble du corps. Ce type de travail équilibre les groupes musculaires et participe à la prévention des douleurs et blessures articulaires et musculaires.

Ces techniques associées à des souffles spécifiques permettent un renforcement cardio-vasculaire très puissant.

 La récupération : les techniques de contrôle de la respiration et de relaxation issues du yoga, associées à des postures spécifiques, permettent une récupération beaucoup plus rapide et plus profonde que les méthodes traditionnelles.

"Yoga et respiration dans le sport" 

 Une bonne respiration conditionne l’équilibre physiologique, physique, mental et émotionnel de l’individu.

Le souffle et le lien entre le corps et le mental. Mais c’est aussi le souffle qu’il permet d’agir sur le corps et sur le mental. C’est lui qui gère et véhicule les émotions, c’est lui qui met ou enlève les tensions du corps.

La maîtrise de la respiration sous tous ces aspects (inspirations, rétention à poumons pleins, expirations, rétention à poumons vide), va influencer l’ensemble des composantes de l’athlète.

C’est avec la maîtrise du souffle que le sportif va gérer son effort, c’est en elle qui va puiser la concentration et la combativité. C’est également la maîtrise des rythmes respiratoires qui va l’aider dans sa récupération.

Le souffle c’est la vie, c’est l’élément magique qui permet de tout réaliser quand on le maîtrise…

Une méthode simple rapide et performante : 

 Les techniques du yoga pouvant être mis à la disposition d’un athlète ou d’une équipe sportive sont nombreuses et variées.

Cependant l’acquisition et la maîtrise de ces techniques pour les intégrer directement dans l’activité sportive suppose un programme d’entraînement méthodique.

Comme l’entraînement physique et techniques, un programme d’entraînement efficace et fiable aux techniques du yoga doit répondre à certains critères : 

  • Il doit être personnel,
  • Il doit être dynamique et évolutif, en fonction des changements et des besoins,
  • Il doit être bénéfique dans la vie de tous les jours comme dans la compétition sportive,
  • Il doit permettre à l’athlète de s’approprier les différentes techniques,
  • Il doit permettre d’intégrer les techniques directement dans l’entraînement physique. 

 La mise en place de cette méthode est fonction : 

 Des besoins fondamentaux de l’athlète :

  • respiration, concentration…
  • Des besoins spécifiques liés à l’activité sportive, du temps disponible,
  • Du nombre et de la durée des périodes d’entraînement.

 

Une préparation sportive incluant les techniques du hatha yoga permet des résultats à court et moyen terme.

Chaque athlète est unique et à chaque sportif correspond une approche individualisée de l’entraînement, il serait complètement illusoire et utopique de présenter un programme type en fonction de l’activité sportive. Il n’y a pas de standard prédéfini.

"Respect de l’athlète et de ses besoins" 

La phase d’évaluation

Première étape

   Cette première étape réalisée conjointement avec le sportif et son entraîneur à pour but d’évaluer : 

  • Les demandes et les besoins de l’athlète,
  • Le temps dont dispose l’athlète pour réaliser un travail de qualité,
  • Les paliers intermédiaires et ses objectifs de compétition.

L’athlète exprime des demandes, ou son entourage estime que des besoins se font sentir :

À partir du moment où le sportif a précisé quels étaient ses manques et ses zones de perfectionnements, il doit évaluer le temps dont il dispose et qu’il est prêt à consacrer pour entreprendre une démarche dans le yoga et atteindre l’objectif fixé.

Enfin, il faut clairement fixer les paliers intermédiaires (en termes de performance à réaliser) et les objectifs de compétition (en termes de résultats à atteindre). Les paliers intermédiaires constituent les étapes que l’athlète franchit afin de concrétiser son but.

Cette étape permet de réaliser une évaluation précise des besoins de l’athlète, mais aussi de comprendre le sportif et d’établir un rapport de confiance avec lui.

 La phase d’apprentissage

Deuxième étape :

 Le sportif rentre à présent dans une phase opérationnelle dans laquelle il va réaliser un travail en profondeur pour améliorer les aptitudes de base : 

  • Respiration,
  • Concentration,
  • Relaxation et sérénité,
  • Souplesse,
  • Puissance et résistance physique,
  • Combativité et confiance en soi,
  • Récupération.

 Cette phase, au départ est relativement loin de la compétition, va conduire l’athlète, progressivement, de paliers en paliers, vers son ou ses objectifs.

 Cette phase peut être décomposée en deux temps : 

 Dans un premier temps : acquisition et apprentissage des techniques de base :

Dans un deuxième temps : mise en place et intégration des techniques dans l’activité sportive.

 Cette phase d’apprentissage va permettre à l’athlète d’utiliser les techniques du yoga directement dans son activité sportive. Dans un premier temps le transfert de ces techniques se fera au travers de l’entraînement puis directement en compétition.

 Autonomie et performance

La phase de compétition

Troisième étape :

Cette troisième étape va avoir comme objectifs principaux :

  

  • L’autonomie de l’athlète,
  • L’intégration des techniques à la compétition.

 Il va devoir intégrer complètement les techniques apprises et maîtrisées dans la phase précédente pour jouer avec et les mettre en application au moment voulu dans les compétitions.

Les techniques du yoga sont intégrées complètement dans les différentes phases de la compétition.

L’athlète apprend à mettre en œuvre une ou plusieurs techniques, avant, pendant et après la compétition. 

Détente du corps et de l’esprit

La phase de récupération

Quatrième étape : 

C’est la phase de récupération physique et mentale avec objectif : 

  • L’utilisation des postures et des souffles pour la récupération physique,
  • L’utilisation des techniques de yoga nidra pour une récupération mentale et physique.

Lorsqu’un athlète décide de faire un break entre deux périodes de compétition, ou à la suite d’une longue période de compétition et avant de reprendre l’entraînement, ou pour d’autres raisons, il lui est impératif de se ressourcer, de récupérer afin que la reprise se fasse sur des bases solides et saines. 

Conclusions

La pratique du yoga soulage les douleurs dorsales, assouplit les épaules, relâche les tensions présentes dans les jambes et apporte un sentiment de bien-être et d’énergie qui dure plusieurs jours.

De plus, le hatha yoga tonifie et renforce les muscles et les tendons rendant les appuis plus fermes et plus sûrs, dynamisant les mouvements lors de la pratique du sport.

En effet, il est essentiel pour tout sportif d’avoir non seulement des articulations plus souples mais aussi plus tonique pour encaisser correctement les contraintes et chocs qui surviennent lors des entraînements et compétitions.

Enfin le sentiment de relaxation engendre un sommeil plus réparateur autorisant une meilleure récupération.

 

David Panis